Connexion

Mot de passe oublié ?
7 juin 2017

L’industrie maritime canadienne adhère aux cibles internationales de réduction du CO2

La Chambre de commerce maritime (CCM) a accepté, aujourd’hui, les cibles internationales proposées dans le but de réduire de 50% les émissions de carbone en tonne-kilomètre dans le domaine du transport maritime d’ici 2050 pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur les changements climatiques. En juin, la Chambre internationale de la marine marchande (CIMM) acceptait d’exhorter l’Organisation maritime internationale (OMI), une agence des Nations unies, à adopter les objectifs de réduction suivants – au nom de l’ensemble du secteur du transport maritime international :

Selon le président de la CCM, Bruce Burrows les armateurs canadiens font déjà preuve de leadership en matière de gestion des gaz à effet de serre en adhérant, par exemple, à des programmes d’amélioration environnementale comme celui de l’Alliance verte et en adoptant de nouvelles technologies : « Au cours des dernières années, les armateurs canadiens ont investi au-delà de 2 milliards de dollars dans les nouveaux navires et les technologies évoluées capables de réduire considérablement la consommation de carburant et les émissions de carbone. C’est sans précédent. On dénombre déjà 18 nouveaux navires ou navires complètement rénovés battant pavillon canadien qui parcourent ces eaux et on en attend 14 autres au cours des deux prochaines années.

Retour aux nouvelles
L’industrie maritime canadienne adhère aux cibles internationales de réduction du CO2