Connexion

Mot de passe oublié ?
22 avril 2018

Les efforts environnementaux de GCT reconnus au Canada et aux États-Unis

En décembre dernier, la société Global Container Terminals (GCT) a été désignée « Entreprise écologique de l’année » par la Chambre de commerce de Delta sur la côte Ouest du Canada. Cette distinction témoigne des efforts quotidiens déployés par l’entreprise pour améliorer la durabilité de ses opérations, et ce, en limitant son empreinte environnementale sans toutefois nuire à ses activités d’exploitation, en améliorant son efficacité énergétique et en réduisant le niveau global de ses émissions. Par ailleurs, les initiatives de la société pour améliorer la durabilité de part et d’autre de la frontière canado-américaine lui ont valu d’autres distinctions, notamment une place au palmarès des 15 meilleurs projets de l’initiative « Clean50 »pour GCT Canada, ainsi que le prix « Outstanding Project Award » décerné par l’Intelligent Transportation Society du New Jersey, pour GCT USA.

GCT Canada détient une certification au programme de réduction des gaz à effet de serre de l’initiative Climate Smart, qui figure parmi les partenaires de l’Alliance verte. Entre l’année 2014 et l’année dernière, GCT Canada a réussi à réduire de 5,9 % ses émissions de GES par 1 000 EVP, malgré une hausse de 6,1 % du volume durant la même période. Du côté de GCT USA, les responsables ont collaboré étroitement avec l’Administration portuaire de New York et du New Jersey pour la mise à l’essai d’une technologie hybride de mise en marche-arrêt automatique, dont les résultats initiaux obtenus par la filiale GCT New York sont forts prometteurs : la technologie Effenco installée sur deux tracteurs de manutention devrait permettre de réduire les émissions de GES de l’ordre de six tonnes cette année. GCT Canada travaille en partenariat avec l’Administration portuaire de Vancouver Fraser pour tester la même technologie à sa filiale GCT Vanterm.

En 2004, GCT avait fait figure de pionnière en instaurant un système de camionnage par attribution au Port de Vancouver en vue de réduire le temps de marche au ralenti et la durée des présences. L’année dernière, la société a une fois de plus ouvert la voie en devenant la première à lancer un tel programme à ses installations de GCT Bayonne dans la région portuaire de New York. Résultat : les terminaux de GCT considérés dans leur ensemble ont évité la production de 30 500 tonnes de dioxyde de carbone (CO2), soit l’équivalent de la mise au rancart de 6 400 voitures du réseau routier, et ce, pour l’année 2017 seulement.

Retour aux nouvelles
Les efforts environnementaux de GCT reconnus au Canada et aux États-Unis