8 juillet 2020

TraPac devient le premier opérateur de terminaux en Californie à adhérer à l’Alliance verte

Los Angeles, CA, 8 juillet 2020 – TraPac Los Angeles, un terminal à conteneurs doté d’installations et de technologies de pointe dans le Port de Los Angeles est le premier opérateur de terminal en Californie à se joindre au programme environnemental volontaire de l’industrie maritime en Amérique du Nord.

TraPac LLC, qui exploite des terminaux maritimes à Los Angeles, Oakland et Jacksonville, fait figure de pionnier en matière de développement durable et partage le même objectif d’amélioration continue que l’Alliance verte. Le terminal de TraPac à Los Angeles a été le premier terminal à conteneurs nord-américain à être entièrement automatisé et le premier au monde à offrir une installation ferroviaire automatisée à quai. « Notre équipement automatisé de manutention du fret réduit les émissions de matières particulaires et de NOx de plus de 99% et les émissions de GES de plus de 90% par EVP par rapport aux terminaux concurrents », a déclaré le PDG de TraPac, Stephen Edwards.

« Nous sommes déterminés à continuer d’améliorer notre performance environnementale, ajoute-t-il, et participer à une initiative environnementale rigoureuse et transparente telle que l’Alliance verte complète l’approche de développement durable adoptée par TraPac. »

L’Alliance verte est ravie d’accueillir ce leader majeur de l’industrie en matière de développement durable. « L’engagement de TraPac envers l’environnement est exemplaire, a déclaré David Bolduc, directeur général de l’Alliance verte. Le fait d’avoir ce champion de l’innovation en tant que participant améliorera sans aucun doute le bassin de connaissances de l’Alliance verte pour améliorer continuellement la performance environnementale globale du transport maritime. »

TraPac a mis en œuvre plusieurs programmes et nouvelles technologies à son terminal de Los Angeles pour atténuer les émissions des navires, y compris des chariots automatisés – véhicules hybrides électriques à faibles émissions – qui déplacent les conteneurs entre la zone de transfert au bord de l’eau et la zone ferroviaire à quai, à travers les piles de conteneurs et le scanner des douanes américaines. L’alimentation maritime alternative et le système de capture par capot de cheminée (un dispositif pour les navires qui ne sont pas équipés pour l’alimentation à quai) permettent à chaque navire accostant au terminal de TraPac d’éteindre ses moteurs auxiliaires, réduisant ainsi les polluants, les gaz à effet de serre et le bruit.

Le programme environnemental de l’Alliance verte traite de plusieurs enjeux environnementaux prioritaires grâce à ses 13 indicateurs de rendement tels que les gaz à effet de serre, les émissions atmosphériques, la prévention des fuites et déversements, la gestion des déchets et le bruit sous-marin. Certains indicateurs s’appliquent aux opérations terrestres et d’autres, aux activités en mer. Le processus de certification est rigoureux et transparent, les résultats sont vérifiés de manière indépendante tous les deux ans et la performance individuelle de chaque entreprise est rendue publique chaque année.

À propos de TraPac (Los Angeles)

Lancée en 1985, TraPac LLC transforme l’industrie mondiale du transport maritime en effectuant des investissements stratégiques dans l’innovation et les technologies qui lui permettent d’offrir des services haut de gamme inégalés à ses clients. Les avancées mises en œuvre par TraPac établissent de nouvelles normes en matière d’efficacité, de sécurité, de sûreté et de protection de l’environnement dans toute l’industrie. Le terminal de Los Angeles de TraPac a été la première installation sur la côte ouest des États-Unis à introduire l’automatisation complète de ses opérations de chargement / déchargement.

Voir la version PDF de ce communiqué.

Retour aux nouvelles
TraPac devient le premier opérateur de terminaux en Californie à adhérer à l’Alliance verte
Tweets by GMarine_AVerte