12 February 2019

Le Port de Vancouver élargit ses critères de réduction du bruit

L’Administration portuaire Vancouver-Fraser a élargi son programme EcoAction pour encourager les navires faisant escale dans le Port de Vancouver à réduire leurs émissions sonores qui ont une incidence sur la population de baleines en voie de disparition sur la côte sud de la Colombie-Britannique.

Depuis le 1er janvier 2019, l’administration portuaire a augmenté le nombre d’options de réduction du bruit sous-marin et a mis à jour les options de réduction des émissions atmosphériques éligibles aux droits de port réduits grâce à son programme ÉcoAction.

Le programme EcoAction accepte maintenant l’atteinte d’un niveau spécifique de l’indicateur de rendement sur le bruit sous-marin du programme de l’Alliance verte pour se qualifier aux niveaux bronze, argent ou or d’EcoAction. Le Port accepte également les notations de bruit des navires fournies par quatre sociétés de classification de navires distinctes et cinq technologies à hélices, qui peuvent toutes contribuer à réduire le bruit sous-marin.

Le programme ÉcoAction reconnaît également les résultats de l’Alliance verte pour ses indicateurs de rendement portant sur les émissions atmosphériques. Les navires faisant escale dans le Port de Vancouver et utilisant des technologies pour réduire les émissions, le bruit sous-marin et d’autres impacts sur l’environnement peuvent demander une réduction des droits portuaires pouvant atteindre 47 %.

Voir le dépliant pour plus de détails (en anglais).

Retour aux nouvelles
Le Port de Vancouver élargit ses critères de réduction du bruit