À propos

L’Alliance verte est un programme volontaire de certification environnementale pour l’industrie maritime nord-américaine. C’est une initiative rigoureuse, transparente et inclusive qui cible les enjeux environnementaux prioritaires grâce à ses 12 indicateurs de rendement distincts.

Les participants sont des armateurs, des ports, des terminaux, les corporations de la Voie maritime et des chantiers maritimes basés au Canada et aux États-Unis.

Le programme encourage ses participants à réduire leur empreinte environnementale en adoptant des mesures concrètes et mesurables.

Pour recevoir leur certification, les participants doivent mesurer annuellement leur performance environnementale à l’aide des guides complets d’autoévaluation du programme environnemental de l’Alliance verte. Ils doivent aussi soumettre leurs résultats à une vérification externe, par un vérificateur indépendant accrédité par l’Alliance verte et accepter de publier leurs résultats individuels.

À propos

Structure

Corporation de gestion Alliance verte

L’Alliance verte est gérée par la Corporation de gestion Alliance verte, un organisme à but non lucratif. Les membres de la corporation sont les dirigeants des compagnies participant au programme environnemental de l’Alliance verte (membres votants) ainsi que les associations maritimes du Canada et des États-Unis (membres non-votants). La Corporation de gestion Alliance verte est présidée par Raymond Johnston.

Conseil d’administration

Le leadership corporatif est pour l’Alliance verte un des éléments fondamentaux de son succès. C’est pourquoi l’Alliance verte est chapeautée par un conseil d’administration (c.a.), une instance composée de présidents des compagnies participant au programme environnemental, élus lors de l’Assemblée générale annuelle. Le c.a. comporte actuellement 9 membres votants, à la fois des dirigeants de sociétés canadiennes et américaines, mettant ainsi en lumière l’aspect binational du partenariat, représentant la diversité du membership qui s’étend à plusieurs secteurs de l’industrie.

  • Mark Barker, Président, Interlake Steamship Company
  • Mark Collins, Président et chef de la direction, BC Ferries
  • Brandy D. Christian*, Présidente & chef de la direction, Port de la Nouvelle-Orléans
  • Michael Fratianni , Président & chef de la direction, Société Terminaux Montréal Gateway
  • Craig H. Middlebrook, Administrateur adjoint,  St. Lawrence Seaway Development Corporation
  • Allister Paterson, Vice-président exécutif et chef de la direction des opérations, Groupe CSL
  • Cliff Stewart, PEng, ICD.D, Vice-président Infrastructures, Administration portuaire Vancouver Fraser
  • Ron Tursi*, Président, Guardian Ship Management Inc.
  • Sylvie Vachon, Présidente-directrice générale, Administration portuaire de Montréal

*Également administrateurs de la Corporation de gestion Alliance verte – États-Unis.

Le conseil d’administration permet aux dirigeants d’entreprises de s’impliquer activement dans le développement de l’Alliance verte et la mise en œuvre du programme environnemental ainsi que d’en déterminer les orientations stratégiques. Les administrateurs ont pour rôle de représenter les intérêts des membres de la Corporation quant à la vision de l’organisme et la conduite des affaires de la Corporation de gestion Alliance verte.

Comités consultatifs de l’Alliance verte

L’unicité de l’Alliance verte repose sur la composition de ses comités consultatifs qui réunissent autour de la même table des représentants de l’industrie ainsi que des représentants des gouvernements, des institutions de recherche et des groupes environnementaux. Les membres fournissent des commentaires et conseils pour le développement du programme environnemental. Ils donnent forme aux critères pour chacun des indicateurs de rendement assurant qu’ils sont conçus pour le transport maritime, abordent des enjeux environnementaux véritables et ciblent des actions concrètes à mettre en place par les compagnies participantes. La participation régionale est au cœur du programme de l’Alliance verte. La structure du comité consultatif assure que les disparités géographiques et les enjeux régionaux sont reflétés dans le développement des indicateurs de rendement. Tous les participants de l’Alliance verte sont invités à participer au comité consultatif. Il y a trois comités consultatifs représentant le Saint-Laurent, les Grands Lacs et la Côte Ouest.

Participants

  • Conseil d'administration
  • Secretariat
  • Comités consultatifs de l'Alliance Verte

    • Saint Laurent
    • Grands Lacs
    • Côte Ouest

Principes directeurs

L’Alliance verte vise une amélioration concrète et mesurable de la performance environnementale de l’industrie maritime. Dans le but d’atteindre cet objectif, l’Alliance verte a adopté un ensemble de principes directeurs. Dans le respect des lois et règlements applicables, tout participant à l’Alliance verte s’engage à :

    • Faire preuve de leadership corporatif dans la recherche de meilleures pratiques environnementales selon une approche de développement durable;
    • Exercer ses activités de façon responsable, cherchant à minimiser l’impact environnemental;
    • Viser l’amélioration continue de sa performance environnementale;
    • Développer et promouvoir des mesures de protection volontaires;
    • Intégrer des pratiques de développement durable qui sont techniquement et économiquement réalisables;
    • Collaborer avec les gouvernements et les groupes de citoyens à la mise en œuvre du Programme environnemental de l’Alliance verte.

L’Alliance respecte les principes du développement durable, c’est-à-dire un développement qui répond aux besoins d’aujourd’hui sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à ceux de demain.

Services de consultation

L’Alliance verte n’est pas une firme de consultants mais, depuis quelques années, l’équipe a accepté certains mandats pour mener à bien des projets de recherche externes au programme de certification environnementale.

Par exemple, l’Alliance verte a mené deux études importantes pour Transports Canada portant sur le bruit sous-marin et l’encrassement biologique. Les rapports soumis par l’Alliance verte ont permis de brosser un portrait clair des pratiques courantes, des impacts, des technologies et des informations ou données scientifiques disponibles pour un enjeu donné afin de contribuer à l’élaboration de normes adéquates.

L’Alliance verte a aussi collaboré avec certains de ses membres à une étude sur la qualité de l’eau dans les ports canadiens et à un projet sur l’acceptabilité sociale.

Dans chacun des cas mentionnés, le sujet à l’étude était en lien direct avec les enjeux environnementaux déjà traités par le programme de l’Alliance verte ou, encore, portait sur un enjeu émergent qui guidait le développement du programme environnemental.

L’Alliance verte apporte une perspective et une expertise uniques pour de tels projets de recherche. La valeur ajoutée de l’équipe réside dans sa capacité à encourager la participation volontaire de l’industrie maritime, ses liens avec les groupes environnementaux et la communauté scientifique et son vaste réseau.

Historique

Fondée en 2007, l’Alliance verte est une initiative de plusieurs associations représentant l’industrie maritime du Canada et des États-Unis. L’Alliance verte s’est rapidement distinguée par sa crédibilité, sa transparence et sa capacité à améliorer la performance environnementale de ses participants au-delà des exigences règlementaires.

Notre programme environnemental, initialement conçu pour l’industrie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs, a suscité un intérêt inespéré auprès de l’industrie et jouit désormais d’une reconnaissance à l’échelle nord-américaine.

Nous avons fait un progrès remarquable depuis nos débuts en termes de membership, de développement du programme environnemental, de reconnaissance, de crédibilité et de visibilité. Par exemple, l’Alliance verte a reçu le prestigieux prix international Green Shipping Initiative of the Year destiné à souligner et récompenser l’excellence environnementale ainsi que le travail important d’initiatives qui aident l’industrie maritime à s’améliorer en matière de développement durable.

Par ailleurs, la croissance constante du membership est une preuve irréfutable de sa vitalité. Notre programme environnemental répond aux besoins spécifiques des nombreuses compagnies du monde maritime. Par conséquent, une initiative volontaire, qui a été lancée pour les armateurs domestiques, ports et terminaux du Saint-Laurent et des Grands Lacs, a maintenant une portée nord-américaine et inclut les chantiers maritimes et les armateurs internationaux.

Les trois co-présidents de l’Alliance verte lors du lancement le 23 octobre 2007 : Gerry Carter, Canada Steamship Lines; Terry Johnson, St. Lawrence Seaway Development Corporation; Laurence Pathy, Fednav, accompagnés de représentants d’Environnement Canada et de Transports Québec.

La Sodes demeure toujours aussi fière de pouvoir compter sur l’expertise du personnel de l’Alliance verte en matière environnementale. Il est heureux que ce savoir de l’organisation soit en perpétuelle croissance au fil des ans. Ce qui confirme hors de tout doute que le programme de l’Alliance verte est évolutif et sait s’adapter aux divers enjeux de l’industrie maritime et, par surcroît, y apporter des solutions.

Nicole Trépanier, Présidente, Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes)
Tweets by GMarine_AVerte