2 décembre 2019

Les mesures volontaires de réduction de la vitesse du programme ECHO 2019 couronnées de succès

Du 6 juillet au 15 octobre 2019, le Port de Vancouver, dans le cadre de son programme ECHO, a mené des initiatives volontaires dans la mer des Salish afin de soutenir les efforts de rétablissement de l’épaulard résident du sud. L’objectif était de réduire le bruit sous-marin provenant des navires et des remorqueurs dans les principales zones d’alimentation des épaulards.

Mesures volontaires dans le détroit de Haro et le passage Boundary
La mesure volontaire de réduction de la vitesse des navires incluait à la fois le détroit de Haro et le passage de Boundary, identifiés plus tôt cette année par Pêches et Océans Canada comme étant des zones d’alimentation essentielles. La mesure visait à ce que le plus grand nombre possible d’armateurs participent à l’essai en ralentissant la vitesse de leurs navires. Les armateurs ont été encouragés à se déplacer à vitesse réduite dans la zone de réduction volontaire lorsqu’il était sécuritaire et possible au point de vue opérationnel de le faire.

Bien que la zone de ralentissement ait presque doublé en 2019 par rapport aux années précédentes, les résultats finaux de participation des navires ayant à leur bord un pilote maritime indiquent qu’un taux de participation élevé de 82 % (soit 1 279 sur 1 551 navires) a été observé dans la zone de réduction de la vitesse durant les 11 semaines de l’initiative.

Mesure volontaire de déplacement latéral dans les eaux côtières du détroit de Juan de Fuca
En 2019, une mesure volontaire a également été mise sur pied pour étudier l’incidence de l’éloignement de la circulation de grands navires et du trafic côtier, tels que les remorqueurs et les barges, des zones d’alimentation connues des baleines dans le détroit de Juan de Fuca, sur les niveaux de bruit sous-marin dans ces zones. Entre le 17 juin et le 31 octobre 2019, date à laquelle la mesure volontaire a pris fin, 109 remorqueurs ont traversé le détroit de Juan de Fuca et 77 (71 %) ont pu se déplacer plus au sud de la zone d’alimentation des épaulards résidents du sud pendant plus de 75 % de leur transit.

Retour aux nouvelles
Les mesures volontaires de réduction de la vitesse du programme ECHO 2019 couronnées de succès
Tweets by GMarine_AVerte