14 août 2020

Le Salarium de CSL en route pour un recyclage écologique

Après une longue et fructueuse carrière de 41 ans au sein de la flotte de Canada Steamship Lines, le MV Salarium, un autodéchargeur de 35 656 tonnes de port en lourd, a été mis hors service.

Ce navire  a atteint la fin de sa vie utile au début de cette année et sera démantelé dans un chantier de recyclage de navires écologique, conformément à la législation locale, aux conventions internationales, à la politique de recyclage des navires de CSL et au nouvel indicateur de rendement sur le recyclage responsable des navires de l’Alliance verte. Ce nouvel indicateur sera optionnel lors de la première année d’évaluation (en 2020) et sera ensuite obligatoire pour obtenir la certification.

Nommé à l’origine Nanticoke, le navire a été construit par CSL au chantier naval de Collingwood, en Ontario, et lancé le 18 décembre 1979. Le navire a ensuite été renforcé pour le service côtier.

En avril 2009, le Nanticoke a été affrété par la Société québécoise d’exploration minière et renommé Salarium, un clin d’œil aux transports de sel auxquels il allait être principalement consacré.

Jusqu’à sa retraite, le Salarium transportait principalement du sel entre les îles de la Madeleine dans le golfe du Saint-Laurent et les ports du Bas-Saint-Laurent, des Grands Lacs et de la côte Est de l’Amérique du Nord.

Entre 2015 et 2020, l’équipage du Salarium a participé au programme d’observation des baleines en collaboration avec le Réseau d’observation de mammifères marins et l’Alliance verte. Ce programme vise à mieux comprendre la présence des mammifères marins dans le golfe du Saint-Laurent et à protéger et préserver cet écosystème unique.

Retour aux nouvelles
Le Salarium de CSL en route pour un recyclage écologique
Tweets by GMarine_AVerte