17 décembre 2021

Washington Maritime Blue lance le nouveau programme Quiet Sound

Washington Maritime Blue lance un programme Quiet Sound afin de réduire le bruit sous-marin dans les eaux de Puget Sound, où il peut avoir des effets néfastes sur les épaulards, une espèce menacée.

Comme ces baleines et d’autres mammifères marins utilisent leur système sonar et donc dépendent du son pour naviguer, communiquer et trouver de la nourriture, il est donc impératif de réduire au minimum le bruit sous-marin provenant des activités humaines.

Le nouveau programme est basé sur les recommandations (dont la réduction du bruit des navires) du groupe de travail sur les épaulards résidents du Sud, formé en 2018 pour identifier les moyens d’inverser le déclin de cette espèce. Bien que le programme n’en soit qu’au stade de démarrage, ses organisateurs ont déjà obtenu un financement initial, défini l’orientation et les opérations de base de Quiet Sound, et invité des partenaires de diverses organisations compétentes. Avec plus de 800 000 dollars de financement disponible au cours des deux prochaines années, les organisateurs visent à réduire la pollution sonore de tous les types de navires naviguant dans les eaux de Puget Sound.

La vaste coalition de partenaires de Quiet Sound se prépare à lancer plusieurs initiatives volontaires en 2022 pour réduire le bruit sous-marin des navires. Ces nouvelles mesures vont de l’expérimentation d’une zone de ralentissement saisonnier pour les navires commerciaux à l’utilisation d’une technologie basée sur une application pour informer en temps réel les armateurs de l’observation de baleines à proximité.

Les organisateurs espèrent que le programme volontaire atteindra un taux de participation de l’industrie maritime similaire aux 80 à 90 % atteints par le programme ECHO (Enhancing Cetacean Habitat and Observation), lancé et dirigé par le port de Vancouver pour réduire le bruit anthropique pouvant affecter les épaulards résidents du sud au large de la côte sud de la Colombie-Britannique.

Quiet Sound prévoit également utiliser le WhaleReport Alert System (WRAS), qui est la plateforme bidirectionnelle gérée par Ocean Wise (un supporteur de l’Alliance verte), pour signaler en temps réel les observations de baleines au personnel marin et portuaire.

L’Alliance verte a fait du bruit sous-marin l’un de ses 14 indicateurs de performance depuis 2017. Il s’applique à tous les armateurs et ports opérant en eau salée participants. Pour les ports, l’indicateur vise à gérer les sources de bruit sous-marin au cours des opérations de routine, de construction, de développement et/ou d’entretien. Quant aux armateurs, le but est de minimiser le bruit généré par un navire grâce aux meilleures pratiques de gestion, aux nouveaux équipements et/ou aux nouvelles technologies.

Image de NOAA-Northwest-Fisheries-Science-Center

 

 

Retour aux nouvelles
Washington Maritime Blue lance le nouveau programme Quiet Sound
Tweets by GMarine_AVerte