Connexion

Mot de passe oublié ?
11 avril 2018

Oceanex s’engage dans le réseau d’observateurs de baleines

Québec, 11 avril 2018 –  Chef de file du transport intermodal vers Terre-Neuve-et-Labrador depuis toute origine en Amérique du Nord, Oceanex vient gonfler les rangs des membres observateurs de baleines du Réseau d’observation de mammifères marins (ROMM) issus du monde du transport maritime. Les équipages des trois navires Oceanex Sanderling, Oceanex Connaigra et Oceanex Avalon recevront une formation spécialisée pour les habiliter à collecter des données d’observation de baleines lors de leurs voyages en mer. La biologiste et directrice du programme de l’Alliance verte, Véronique Nolet, montera à bord dès demain pour former les équipages.

« Oceanex est fier de participer au projet de collecte de données du ROMM afin de participer concrètement à la conservation des baleines par l’acquisition de connaissances à leur sujet. Les données collectées le sont directement sur les voies de navigation et souvent dans des secteurs et au cours de périodes de l’année où les efforts de collecte de données sont quasi inexistants, d’où leur grande pertinence », indique monsieur Lionel Duchatelle, directeur de la flotte.

Le projet d’engagement de l’industrie maritime dans la collecte de données sur les mammifères marins a été initié par le ROMM en 2015 avec le Groupe Desgagnés et Canada Steamship Lines, une division du Groupe CSL. L’Alliance verte s’est ensuite jointe au projet financé par le Programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril du gouvernement du Canada afin de faciliter le maillage avec les armateurs et élaborer des outils de formation adaptés.

En quelques années seulement, ce sont près de 1 700 données qui ont été collectées par les navires de Desgagnés et CSL et plus récemment par les traversiers de Trois-Pistoles – Les Escoumins (Compagnie de navigation des Basques) et de Matane – Baie-Comeau – Godbout (Société des traversiers du Québec). L’ajout de joueurs d’importance, comme Oceanex, promet une année 2018 fructueuse! Les données collectées sont diffusées publiquement sur le site de l’Observatoire global du Saint-Laurent au www.ogsl.ca.

« L’engagement de l’industrie maritime dans le projet a des retombées extrêmement positives pour la conservation des baleines. En plus de permettre de collecter des informations essentielles, elle permet de sensibiliser le personnel naviguant à la présence d’espèces de baleines en péril dans leur zone de navigation et aux actions à poser lors de leurs rencontres, entre autres pour limiter et signaler les cas de collisions. Aussi, cette collaboration multiplie les occasions de sensibiliser les équipages au respect de certaines mesures volontaires bénéfiques pour les baleines, telle la zone de réduction de vitesse volontaire instaurée dans l’estuaire du Saint-Laurent », indique Esther Blier, directrice générale du ROMM.

« Oceanex effectue de nombreux voyages dans l’estuaire du Saint-Laurent, ces nombreux passages vont permettre de recueillir des données précises et étalonnées tout au long de la saison quant à la présence de mammifères marins dans le corridor de navigation », ajoute Véronique Nolet, directrice du programme de l’Alliance verte.

L’ajout des trois navires d’Océanex porte la flotte de navires comptant des équipages formés pour l’observation des baleines à près de 25, en plus des observations faites des rives, aux traverses de Matane, Godbout, Baie-Comeau, Rivière-du-Loup et Tadoussac et à une collaboration en évolution de la part des pilotes.

Télécharger la version PDF

Photo : Rorquals communs, par Sandrine Payant Levesque

 

Retour aux nouvelles
Oceanex s’engage dans le réseau d’observateurs de baleines